Jean Perdijon, né à Paris le 12 avril 1937, est un ingénieur français. Marié, deux enfants.

 

Biographie sommaire


Il a obtenu son diplôme d'ingénieur civil des mines à Saint-Etienne en 1960. Physicien, il a effectué sa carrière à Grenoble, à la Société anonyme des machines électrostatiques (SAMES) de 1962 à 1967, puis au Centre d'études nucléaires (CEA, COGEMA) jusqu'en 1998.

 

Spécialiste de la radioactivation avec accélérateur, puis des contrôles non destructifs dans l'industrie nucléaire, il a déposé des brevets, proposé des normes, enseigné à l'Ecole de physique (ENSPG) et rédigé des articles, communications et manuels, dont L'analyse par activation et Le contrôle non destructif par ultrasons. Il a écrit par ailleurs une quinzaine d'essais sur la physique, dont La mesure, plusieurs fois réédité, et une Histoire de la physique devenue classique.

 

On lui doit en mathématiques une fonction statistique de tri quand les mesures sont infidèles, en physique une optique de couplage entre ondes planes et résonateur annulaire, ainsi qu'une discussion du théorème de Bell, en chimie un catalogue de spectres gamma pour la radioactivation par neutrons rapides, en astronomie une explication de la matière noire par l'horizon de Rindler vu de l'extérieur, en cosmologie un modèle d'Univers trou noir.